dimanche 14 mai 2017

Cake au citron et mascarpone

Tiens, une revenante! Bon d'accord, c'est vrai que j'ai quelque peu délaissé le blog ces derniers mois mais c'était pour la bonne cause. Et je reviens avec un super gâteau ! Je ne suis pas une grande fan des gâteaux et encore moins des dessert très sucrés. En revanche, les gâteaux natures ou presque (vanille ou citron) passent souvent bien avec le café, à condition qu'ils ne soient pas trop sucrés !
Je partage donc aujourd'hui une recette de cake au citron et mascarpone (adaptée de différentes recettes trouvées de-ci de-là). Il me restait du mascarpone de mes dernières trifles et je ne savais pas quoi en faire. Et bien maintenant, je risque d'acheter du mascarpone exprès pour cette recette. Ce gâteau est extra moelleux, pas sec du tout, légèrement citronné juste ce qu'il faut... Il ne faut en revanche pas regarder le tableau des calories. J'ai réalisé cette recette dans les moules à cake junior de tupperware (ceux de 600mL). Ça me permet une conservation optimale.


Pour 2 cakes (moule de 600mL) : 
300g de farine
200 g de sucre glace
250g de mascarpone
4 œufs
6 cl de lait
4 cl de jus de citron 
1 sachet de levure chimique

Préchauffer le four à 150°C.
Dans un saladier battre le mascarpone afin de l'assouplir. Ajouter le sucre glace et bien mélanger. Ajouter les œufs un à un en mélangeant bien entre chaque œuf.  Ajouter ensuite le jus de citron puis la moitié du mélange farine/levure. Ajouter le lait et enfin la seconde partie du mélange farine/levure.
Bien mélanger et répartir dans les moules à cake.
Cuire 45 minutes à 150°C.



samedi 28 janvier 2017

Céleri-rave et lentilles aux noisettes et à la menthe de Yotam Ottolenghi

Oui je sais ce que vous allez me dire : "Ahh ben quand même? T'étais où, tu faisais quoi? tu n'as pas mangé pendant 2 mois?"... Alors non je n'ai pas fait de grève de la faim, oui j'ai cuisiné un peu mais j'ai d'autres projets et du coup je n'ai pas vraiment le temps de publier. Et pourtant j'ai essayé quelques nouveautés comme les endives au bleu et aux noix (recette que je publierai certainement un jour), les lentilles aux chou fleur, raisins secs et cumin, etc...
Aujourd'hui, il me restait un demi céleri rave et je ne savais pas quoi en faire. J'en avais déjà mis dans le minestrone et fais une purée mais là, pfffiou aucune inspiration... Alors j'ai feuilleté le merveilleux livre que j'ai reçu à Noël : Plenty, de Yotam Ottolenghi. Cet homme est sans conteste le plus grand cuisinier végétarien que je connaisse. Il n'est pas végétarien et ne fait pas que de la cuisine végétarienne mais ses livres, "Plenty" et "Plenty more" sont deux grands livres dans le domaine. Yotam Ottolenghi est Israélien et vit désormais en Angleterre. Il vient donc d'une région où les légumes, céréales et légumineuses sont mis en valeur. Le souci, c'est que souvent il utilise des ingrédients difficiles à trouver en France. Mais parfois, j'ai de bonnes surprises et sans avoir prévu de faire une recette en particulier, j'ai tout ce qu'il faut à la maison, et c'est le cas ici pour cette magnifique alliance entre la douceur des lentilles, le croquant des noisettes, le fondant du céleri, la fraîcheur de la menthe, le tout lié par cette vinaigrette chaude. Un RÉGAL !

Pour 3 personnes : 
40g de noisettes entières (avec la peau)
150g de lentilles du Puy (j'ai fait un mélange avec les lentilles blondes)
1 feuille de laurier
2 brins de thym
1/2 céleri rave (environ 450g non épluché) et coupé en morceaux de 1 cm
2 belles CS de vinaigre de vin rouge
3 CS de menthe hachée (Merci Picard) 
Huile d'olive
Huile de noisette
Sel, poivre

Préchauffer le four à 140°C (Th 4-5). Étaler les noisettes sur une plaque de cuisson et les faire rôtir pendant 15 minutes. Les laisser refroidir et les hacher grossièrement.

Mettre les lentilles dans une casserole avec de l'eau, le laurier et le thym. Ne pas mettre de sel pour cuire les lentilles. Porter à ébullition et laisser frémir pendant 15-20 minutes jusqu'à ce qu'elles soient cuites mais encore un peu fermes. Égoutter à l'aide d'une passoire. 

Pendant ce temps, cuire le céleri dans une grande casserole d'eau bouillante salée pendant 8 à 12 minutes jusqu'à ce qu'il soit tendre. Égoutter à l'aide d'une passoire. 

Mélanger dans un saladier, les lentilles chaudes avec 3 CS d'huile d'olive, 1 CS d'huile de noisette, 2 CS de vinaigre, un peu de poivre et beaucoup de sel. Ajouter le céleri-rave et remuer. Gouter et rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
Incorporer les noisettes et la menthe et mélanger. Arroser avec une CS d'huile de noisette avant de servir.

Ce plat se mange aussi bien chaud que froid. Il est possible de rajouter un peu de vinaigre pour le manger froid.


dimanche 20 novembre 2016

Gratin de butternut et patate douce façon tartiflette

Le temps passe très (trop) vite en ce moment. Beaucoup de projets et un temps réduit pour la cuisine. Mais ce week-end, j'ai pris le temps de me remettre derrière les fourneaux. L'air se rafraîchit, la pluie est de retour, il faut donc se réchauffer. Pour moi, rien de mieux qu'un bon gratin bien chaud. Mais j'avais aussi envie d'une tartiflette. Donc j'ai testé le gratin de courge façon tartiflette. Quand je dis, "façon tartiflette", je devrais plutôt dire "tartiflette complètement revisitée" mais bon l'idée est là, il y a du reblochon sur le dessus !


Pour 4 personnes : 
1 courge butternut de taille moyenne 
500g de patates douces
30 cl de crème fraîche
30cl de lait
40g de gruyère râpé
120 g de lardons
1 oignon rouge 
1 gousse d'ail
1/2 reblochon 
sel, poivre, muscade

Préchauffer le four à 140°C. 
Éplucher les patates douces et la courge, l'oignon et l'ail. Couper la courge en 2 dans la sens de la hauteur, ôter les graines.
Couper les patates douces et la courge, à la mandoline, en tranches de 0,5 cm d'épaisseur. Émincer l'oignon et l'ail finement.

Dans un plat à gratin, répartir l'oignon et l'ail dans le fond. Recouvrir de la moitié des légumes et des lardons. Mélanger la moitié de la crème et la moitié du lait avec le gruyère, du sel et du poivre. Répartir ce mélange dans le plat.
Recommencer en déposant le reste des légumes et des lardons et en recouvrant avec le reste de crème et lait mélangés, assaisonné de noix de muscade, sel et poivre.

Cuire 40 min à 140°C, puis augmenter la température et continuer de cuire 30 min à 180°C.
Sortir le plat du four et répartir  sur le dessus le reblochon en tranches. Remettre au four pour 20 min supplémentaire à 180°C.

Déguster chaud avec une salade bien relevée. 

vendredi 23 septembre 2016

Pickles de courgettes au curry

Après plusieurs réclamations, je partage enfin ma recette de pickles de courgettes ! 
Idéal pour l'apéritif, ça change des cacahuètes et autres biscuits apéritifs. Les pickles de courgettes c'est quoi? Ce sont des courgettes marinées dans du vinaigre et du sucre. C'est hyper facile à faire, même si c'est un peu long (la recette se fait sur 4 jours). On peut en faire de grosses quantités et les conserver en bocaux pour en avoir toute l'année. Bref,  la saison des courgettes est déjà presque finie et ce serait dommage de s'en priver !

Le mois dernier je faisais partie des membres du jury du concours Recette.de sur les givrés. Aujourd'hui avec cette recette je participe au concours Recette.de sur le thème des légumes.


Ingrédients : 

1er jour : 
3 kg de courgettes (épluchées, épépinées, lavées et coupées en morceaux)
1/2 tasse de gros sel
2 tasses de rondelles d'oignons
2ème jour : 
500mL de vinaigre de cidre (ou d'alcool mais ce sera un peu plus piquant)
4 tasses d'eau
4 tasses de sucre
6 cc de curry
sel, poivre

Le 1er jour, éplucher, épépiner et couper les courgettes en morceaux pas trop petits car ils s'attraperont avec un pique mais pas trop gros non plus car ce sont des pickles... Mélanger les courgettes en morceaux avec le sel et les oignons et les mettre dans des boites au réfrigérateur.
Le 2ème jour, rincer les légumes pour ôter le sel et ajouter 500mL de vinaigre, 4 tasses d'eau, 4 tasses de sucre et 6 cc de curry. Ajouter du sel et du poivre, mélanger et remettre au frais jusqu'au lendemain.
Le 3ème jour, Verser le jus dans une casserole et le porter à ébullition. Verser aussitôt le jus sur les légumes. Attendre que ça refroidisse et remettre le tout au réfrigérateur.
Le 4ème jour, mettre le tout (légumes + jus) dans une grande marmite et porter à ébullition, cuire ensuite pendant 10 minutes.

Ébouillanter des bocaux avec un couvercle à vis. Remplir les pots de courgettes et couvrir de jus. Fermer les pots et les retourner. Laisser refroidir et stocker dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.

dimanche 18 septembre 2016

Crumble de tomates au thym et au chabis sec

Les courgettes, tomates, poivrons et aubergines seront bientôt complètement remplacés par les courges, les poireaux, les carottes, les navets et les choux, alors je profite de ces derniers légumes d'été pour vous proposer mon crumble à la tomate. Ce crumble se prête volontiers aux variantes selon les humeurs et le contenu du réfrigérateur. Je l'ai déjà réalisé en version tomate, chorizo, parmesan mais cette fois-ci ce sera au thym et chabis sec.
Ce crumble se mange aussi bien en apéritif dinatoire en mini-cocotte qu'en accompagnement d'une viande ou qu'en plat principal, le soir, accompagné d'une salade.
Le mois dernier je faisais partie des membres du jury du concours Recette.de sur les givrés. Aujourd'hui avec cette recette je participe au concours Recette.de sur le thème des légumes.


Pour 2 personnes (en plat principal) : 
1 gros oignon
8 tomates moyennes qui ont du goût
2 CS d'huile d'olive
2 cc de sucre
Thym (j'ai mis les feuilles de 3 branches) 
sel, poivre
80g de beurre 
140g de farine
1 chabis très sec

Éplucher et émincer l'oignon. Le faire revenir à feu moyen dans l'huile afin qu'il commence juste à colorer. Pendant ce temps, laver et couper les tomates en morceaux (idéalement 1cm*1cm). Ajouter les tomates dans la casserole et y ajouter les 2 cc de sucre.
Laisser le tout compoter et presque attacher à la casserole. Saler, poivrer et ajouter le thym.
Préchauffer le four à 210°C. Réaliser la pâte à crumble en mélangeant le beurre, la farine et le chabis en copeaux. Saler et poivrer si besoin.
Étaler le crumble sur une toile de cuisson type silpat et cuire pendant 10 minutes.
Répartir les tomates dans deux récipients et parsemer des miettes de crumble.
Déguster bien chaud.


   

mardi 23 août 2016

Terrine de volaille

Aujourd'hui, quelque chose d'assez rare pour moi, je vous présente une recette de viande ! Et oui, je ne suis pas une grande mangeuse de viande mais cette recette est vraiment excellente. Comme c'est une terrine, on pourrait penser que c'est assez gras et lourd mais pas du tout. Pour la simple et bonne raison qu'il y a des escalopes de volaille (poulet ou dinde) et cela permet vraiment d'alléger la recette sans pour autant l'assécher. Cette recette est issue du livre "Les terrines" de Tupperware. 
Petit détail : afin de rendre cette terrine encore plus fine, vous pouvez remplacer la chair de porc par de la chair de veau.



Pour une terrine de 500mL : 
200 g de chair à saucisse
1 petit œuf
10 mL de cognac
2 branches de persil
1 échalote
Sel, poivre
200g d'escalopes de volaille très fines
4 à 6 fines tranches de poitrine fumée
1 branche de romarin. 



Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger la chair à saucisse avec l’œuf, le cognac, le persil et l'échalote hachée.
Déposer par couches dans la terrine : 1/3 de la préparation de chair à saucisse, la moitié des escalopes de volaille, la moitié de la poitrine fumée et recommencer en terminant par le dernier tiers de chair. Déposer le romarin sur la viande et poser le couvercle.
Enfourner pour 20 min couvert et 20 min découvert.
Laisser refroidir la terrine sans couvercle puis couvrir et placer la terrine au réfrigérateur.
Laisser reposer 24 à 48h.

Cette terrine se mange froide accompagnée de cornichons.




mercredi 10 août 2016

Tartare de tomates, écrasé de chèvre frais et granité de tomate ananas

Comme je vous le disais dans mon précédent article, je fais partie du jury défi cuisine du mois d'août dont le thème est "un mois d'août givré. Je ne participe évidemment pas au défi mais je vous présente ici une recette qui colle bien au thème et qui est succulente. 
Rafraichissante et colorée cette entrée ravira les fans de tomates et de chèvre comme moi ! Ici, on retrouve bien l'acidité de la tomate dans le tartare et la douceur de la tomate ananas dans le granité. La rondeur de l'huile d'olive mélangée à l'onctuosité du chèvre parfait cette entrée. 

J'ai choisi de réaliser le granité avec la tomate ananas car elle contient peu de graine et la chair est très juteuse, parfaite pour en faire un coulis. Concernant le chèvre, je l'ai choisi très frais pour le réduire en "crème" avec l'huile d'olive, mais vous pouvez choisir un chèvre un peu sec et le faire mariner dans l'huile d'olive avec des herbes si vous préférez.

Vous l'aurez compris cette entrée est très estivale et surtout très givrée !


Pour 3 verrines : 
Pour le tartare :
2 tomates rondes rouges 
1 oignon rouge
1 CS de vinaigre balsamique
1 CS d'huile d'olive
1/4 de branche de romarin
1/2 branche de basilic

Pour la crème de chèvre : 
1 chèvre frais
1/2 branche de romarin
1 branche de basilic
quelques brins de persil
2 CS d'huile d'olive

Pour le granité :
1 grosse tomate ananas (la mienne faisait 350 g) 
2 poivrons "corne de bœuf" jaunes 
1 CS d'huile d'olive 
sel, poivre

Pour le granité, peler la tomate ananas et la couper en morceaux dans le blender. Peler et épépiner les poivrons et les couper en morceaux dans le blender. Mixer jusqu'à obtenir une purée liquide et lisse. Assaisonner d'huile d'olive, de sel et de poivre.
Mettre au congélateur dans un grand bac et gratter à la fourchette toutes les 2h. Personnellement je l'ai utilisé le lendemain, mais vous pouvez l'utiliser au bout de 6h.

Pour la crème de chèvre, ciseler les herbes et les ajouter au chèvre préalablement écrasé à la fourchette. Ajouter l'huile d'olive et mélanger bien le tout. Assaisonner de poivre et réserver au frais.

Pour réaliser le tartare, il suffit d'épépiner les tomates et de les détailler en petits morceaux. Je garde la peau mais vous pouvez l'enlever si vous préférez. Ciseler l'oignon rouge et les herbes, les ajouter aux tomates. Assaisonner de vinaigre, huile, sel et poivre. Réserver au frais.

Juste avant le service, monter la verrine en 3 couches successives, d'abord le tartare de tomate puis la crème de chèvre et finir par le granité à la tomate ananas. Déguster aussitôt avant que le granité ne fonde.

mardi 2 août 2016

Défi cuisine : Un mois d'août givré

Bonjour à tous, une fois n'est pas coutume, je vous annonce aujourd'hui ma participation au jury du défi cuisine organisé par le site "recette.de". Le thème du mois : Un mois d'août givré.
Nous vous invitons à nous régaler de délicieuses recettes givrées : des entrées givrées, des plats givrés, des desserts givrés, des boissons givrées. Bien sûr les desserts glacés peuvent participer, mais vous pouvez également givrer plein d'autres recettes, au sens propre comme au figuré !

Ce mois-ci le jury est composé de : 
 Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez cliquer .

Bien sûr, je ne peux pas participer au défi mais je vous proposerai bientôt une recette totalement givrée...


mardi 12 juillet 2016

Salade fraîche pois chiches / concombre / tomates / feta

Enfin quelques rayons de soleil qui me donnent envie de manger une salade composée bien fraîche ! Et pour moi qui dit fraicheur dit concombre et tomate... Alors, histoire de changer de la sempiternelle salade concombre, tomate, feta, j'ai voulu la "méditérranéiser", enfin lui donner des couleurs du sud, avec des pois chiches. J'ai dû voir cette idée dans mes multiples pérégrinations entres mes livres de cuisine, mes blogs favoris et les magazines que je feuillète à l'occasion. 
Cette recette est simplissime et fera un tabac en accompagnement de vos grillades ou tout simplement en entrée lors de vos déjeuners en terrasse !

Ingrédients: 
1 bocal de 200g de pois chiches
1 grosse tomate cœur de bœuf
quelques pétales de tomates séchées
1/3 de concombre
100g de feta
1/3 de botte de ciboulette
1cc de moutarde
2 cc de vinaigre de miel
4 cc d'huile d'olive
sel, poivre 

Égoutter les pois chiches et les rincer à l'eau froide. Les mettre dans un saladier avec les tomates, la feta et le concombre coupés en dés. Ciseler la ciboulette et l'ajouter à la préparation. Dans un bol, mélanger la moutarde, le vinaigre de miel et l'huile d'olive. Assaisonner de sel et de poivre et ajouter à la salade.

Mélanger bien la salade et servir très frais.

 
 

dimanche 19 juin 2016

Muffins anglais au lait Ribot

Je ne sais pas pour vous, mais manger tous les jours la même chose au petit déjeuner, me déprime. J'aime le changement, surtout le matin, pour éviter dès le début de journée la routine. Alors souvent le week-end, je teste de nouvelles recettes de pains, de brioches, de pains au lait et de gâteaux... Le but est de trouver des pains qui se gardent assez longtemps ou qui se congèlent bien pour varier au maximum. Mais bon, il faut bien l'avouer, je n'ai pas toujours le temps de faire tout moi-même. J'ai donc aussi l'habitude d'acheter des muffin anglais au rayon petit-déjeuner du supermarché. J'aime beaucoup ces muffins qui sont moelleux et très légèrement sucrés. J'avais donc dans l'idée, d'un jour, en faire moi-même. Et puis il y peu, en cherchant des idées de boulange ou pâtisserie au lait ribot, je suis tombée sur cette recette de muffins anglais chez Maman... ça déborde. Une recette qui a l'air simple, bien qu'un peu longue, et surtout qui se fait à la MAP et non au robot pâtissier, car pour le moment je ne suis toujours pas équipée.
Ces muffins sont extras, moelleux (à priori c'est grâce au lait ribot), doux et légèrement sucrés et surtout se conservent très bien sous une cloche pendant 1 semaine. Ils se dégustent passés au grille-pain avec un peu de confiture.


Pour une vingtaine de muffins :

500 g de farine
20 g de sucre
1 cuillère à café de sel
15 g de levure fraiche
300 ml de lait Ribot
40 g de beurre
Semoule de blé fine

Verser le lait ribot puis ajouter le sel, le sucre, la farine, le beurre coupé en morceaux et la levure émiettée dans la cuve de la machine à pain.
Sélectionner le programme « pâte levée » qui dure environ une heure.
Dégazer la pâte (chassez l’air en la tapant avec le poing) sur un plan de travail fariné.
Mettre la pâte en boule dans un saladier, couvrir d’un linge propre, et laisser lever à nouveau pendant 1 h – 1h30 dans un endroit chaud à l’abri des courants d’air (j’ai préchauffé mon four à 40 °C puis je l’ai éteint et j’y ai déposé mon saladier).
La pâte doit doubler de volume.
Déposer la pâte la sur le plan de travail légèrement fariné puis la travailler pendant quelques minutes.
Étaler la pâte à l’aide d’un rouleau sur une épaisseur d’un petit centimètre.
A l’aide d’un emporte pièce, découper des cercles jusqu’à épuisement de la pâte.
Saupoudrer les cercles de pâte de semoule fine et les déposer sur des plaques recouvertes de papier sulfurisé en les espaçant un peu car ils gonflent.
Laissez les lever à nouveau pendant une bonne heure.


Faire chauffer à sec une poêle antiadhésive. Lorsqu’elle est bien chaude, déposer des muffins puis baissez le feu et faire cuire les muffins à feu doux sur les deux faces jusqu’à ce qu’ils soient colorés.
Les laisser tiédir quelques minutes avant de les déguster ou les toaster au grille-pain !