samedi 31 mars 2018

Crème framboise/myrtille

Le printemps, le printemps, le printemps viiiiteeee ! J'en peux plus des oranges, pommes, kiwis et autres fruits d'hiver. Moi j'ai envie de fraises, de framboises, de cerises, d'abricots et j'en passe. Alors, pour le faire venir plus vite je cuisine déjà des fruits d'été, Merci Mr Picard. Aujourd'hui une crème légère au tofu soyeux et aux framboises et myrtilles. Un régal de douceur. La prochaine fois je rajouterai sûrement un blanc d’œuf monté en neige pour le côté mousseux.




Ingrédients pour 4 crèmes : 
240 g de tofu soyeux
220 g de fruits rouges (framboises et myrtilles pour moi)
45 g de sirop d'agave
1g d'agar-agar (j'en ai mis 2g mais 1 seul suffit)
1 blanc d’œuf en neige (facultatif)
 
Mixer les framboises et les myrtilles et les filtrer pour ôter les graines.
Mettre ce coulis de fruits rouges dans une casserole avec l'agar-agar et le sirop d'agave.
Faire chauffer et laisser bouillir 2-3 minutes.
Pendant ce temps mixer le tofu soyeux pour y incorporer un peu d'air. Ajouter le coulis de fruits rouges doucement tout en continuant à mixer.
Ajouter le blanc d’œuf selon l'effet souhaité (plus ou moins mousseux).
Parfait comme dessert léger ou comme en cas dans l'après-midi.

Pour celles et ceux qui font WW : 2SP la part.
 

Têtes et pattes de calamars à la tomate

Ça fait une éternité que je n'ai pas publié de nouvelle recette. J'ai enchaîné les virus cet hiver et la fatigue a eu raison de moi. Je reviens de plus belle avec une recette légère de têtes et pattes de calamars à la tomate. Le printemps se fait attendre et les légumes nouveaux aussi mais il est temps de remplacer les légumes d'hiver et les plats un peu lourds par des plats légers et aux saveurs printanières et ensoleillées. Et pour ça mon ami Mr Picard est toujours présent.




Ingrédients pour 2 belles parts :
1 sachet de 500g de têtes et pattes de calamars (décongelé pour moi)
1 petit verre de  rosé
1 CS d'huile d'olive
1 oignon émincé
1 échalote émincée
14 tomates cerises
10 cl de coulis de tomate nature (ou pulpe de tomate)
2 cc persil hâché
1 cc ciboulette ciselée
sel, poivre, piment d’Espelette 

Dans une poêle, faire revenir le calamar dans l'huile d'olive et y ajouter l'oignon et l'échalote pendant 3 minutes.
Ajouter ensuite le rosé, le coulis de tomate, les tomates cerises entières et laisser cuire pendant 15-20 minutes.
Assaisonner de sel, poivre ou piment d'Espelette et ajouter les herbes.

Déguster avec du riz blanc ou du riz basmati. 


Pour ceux et celles qui font WW : 2sp la part.

dimanche 12 novembre 2017

Far nature ou aux pruneaux

J'ai eu dernièrement la chance de partir quelques jours chez des amis et de visiter (rapidement) leur région. Ils habitent à côté d'Agen, c'est donc tout naturellement que j'ai ramené des pruneaux de mon périple. Et quoi de mieux qu'un far aux pruneaux pour marier ma région et la leur !
J'ai trouvé ces pruneaux chez un petit producteur sur le marché et ils n'ont vraiment rien à voir avec ceux du commerce. Ils sont moelleux à cœur et se conservent très bien. Le producteur m'a même expliqué que ça se conservait parfaitement au congélateur. Plutôt que de les laisser "durcir" au réfrigérateur, mettez vos pruneaux au congélateur et ils ressortiront impeccables!
Pour ma part, j'ai séparé ma préparation (1/3, 2/3) pour faire un far aux pruneaux et un far nature. Cela laisse plus de choix aux invités.
 

Ingrédients : 
1 litre de lait tiède
4 oeufs
250g de farine
250g de sucre
1 pincée de sel
1 cc d'huile
300g de pruneaux (d'Agen évidemment)

Préchauffer le four à 200°C chaleur tournante.

Mélanger tous les ingrédients (sauf les pruneaux), en prenant soin de faire tiédir le lait avant de l'ajouter aux autres ingrédients. Beurrer généreusement un plat à gratin (c'est une recette Bretonne, ne l'oublions pas) et verser la préparation dedans. Ajouter ensuite les pruneaux préalablement enrobés de farine afin qu'ils ne tombent pas au fond. L'astuce ne fonctionne pas à chaque fois mais ça peut aider...
Il faut prendre un plat suffisamment grand pour que le far ne soit pas trop épais, sinon il risque de ne pas cuire uniformément.  
Cuire 45 min à 200°C.

Déguster tiède ou froid selon les goûts.



mardi 18 juillet 2017

Légumes nouveaux rôtis

Et oui encore des légumes rôtis ! Jusqu'à maintenant je vous ai surtout proposé des légumes d'hiver rôtis mais ça fonctionne aussi très bien avec des légumes nouveaux ! Des petites carottes toutes jeunes, de belles pommes de terre nouvelles, un joli fenouil et de délicieux oignons grelots et le tour est joué. Ces légumes se marient à merveille et c'est un délice pour accompagner une viande blanche comme un blanc de poulet juste grillé !



Ingrédients pour 2-3 personnes : 
8 petites pommes de terres nouvelles
5 carottes fanes
1 fenouil
6 oignons nouveaux
Gousses d'ail nouveau (selon le goût)
Fleur de sel
1 CS Rapadura (sucre brun)
Poivre noir
Herbes (thym et persil)
Huile d'olive et huile de pépin de courge

Préchauffer le four à 210° en chaleur tournante.

Éplucher les carottes et les couper en deux dans le sens de la longueur. Bien laver les pommes de terre et les couper en 2 ou 4, selon la taille, dans le sens de la longueur.
Laver le fenouil, le couper en Deux dans le sens de la longueur, ôter un peu le cœur si nécessaire et découper chaque moitié en 4 toujours dans le sens de la longueur.
Laver les oignons nouveaux et les couper en 4 dans le sens de la longueur. Éplucher les gousses d'ail et les mettre entières.

Mélanger les huiles, les herbes, le sel, le poivre et le sucre rapadura.
Dans un plat métallique, disposer les légumes et les recouvrir du mélange d'huile assaisonné. Mélanger afin d'enrober les légumes.

Cuire 1h à 210° en retournant à mi cuisson.

Déguster chaud ou tiède !



dimanche 14 mai 2017

Cake au citron et mascarpone

Tiens, une revenante! Bon d'accord, c'est vrai que j'ai quelque peu délaissé le blog ces derniers mois mais c'était pour la bonne cause. Et je reviens avec un super gâteau ! Je ne suis pas une grande fan des gâteaux et encore moins des dessert très sucrés. En revanche, les gâteaux natures ou presque (vanille ou citron) passent souvent bien avec le café, à condition qu'ils ne soient pas trop sucrés !
Je partage donc aujourd'hui une recette de cake au citron et mascarpone (adaptée de différentes recettes trouvées de-ci de-là). Il me restait du mascarpone de mes dernières trifles et je ne savais pas quoi en faire. Et bien maintenant, je risque d'acheter du mascarpone exprès pour cette recette. Ce gâteau est extra moelleux, pas sec du tout, légèrement citronné juste ce qu'il faut... Il ne faut en revanche pas regarder le tableau des calories. J'ai réalisé cette recette dans les moules à cake junior de tupperware (ceux de 600mL). Ça me permet une conservation optimale.


Pour 2 cakes (moule de 600mL) : 
300g de farine
200 g de sucre glace
250g de mascarpone
4 œufs
6 cl de lait
4 cl de jus de citron 
1 sachet de levure chimique

Préchauffer le four à 150°C.
Dans un saladier battre le mascarpone afin de l'assouplir. Ajouter le sucre glace et bien mélanger. Ajouter les œufs un à un en mélangeant bien entre chaque œuf.  Ajouter ensuite le jus de citron puis la moitié du mélange farine/levure. Ajouter le lait et enfin la seconde partie du mélange farine/levure.
Bien mélanger et répartir dans les moules à cake.
Cuire 45 minutes à 150°C.



samedi 28 janvier 2017

Céleri-rave et lentilles aux noisettes et à la menthe de Yotam Ottolenghi

Oui je sais ce que vous allez me dire : "Ahh ben quand même? T'étais où, tu faisais quoi? tu n'as pas mangé pendant 2 mois?"... Alors non je n'ai pas fait de grève de la faim, oui j'ai cuisiné un peu mais j'ai d'autres projets et du coup je n'ai pas vraiment le temps de publier. Et pourtant j'ai essayé quelques nouveautés comme les endives au bleu et aux noix (recette que je publierai certainement un jour), les lentilles aux chou fleur, raisins secs et cumin, etc...
Aujourd'hui, il me restait un demi céleri rave et je ne savais pas quoi en faire. J'en avais déjà mis dans le minestrone et fais une purée mais là, pfffiou aucune inspiration... Alors j'ai feuilleté le merveilleux livre que j'ai reçu à Noël : Plenty, de Yotam Ottolenghi. Cet homme est sans conteste le plus grand cuisinier végétarien que je connaisse. Il n'est pas végétarien et ne fait pas que de la cuisine végétarienne mais ses livres, "Plenty" et "Plenty more" sont deux grands livres dans le domaine. Yotam Ottolenghi est Israélien et vit désormais en Angleterre. Il vient donc d'une région où les légumes, céréales et légumineuses sont mis en valeur. Le souci, c'est que souvent il utilise des ingrédients difficiles à trouver en France. Mais parfois, j'ai de bonnes surprises et sans avoir prévu de faire une recette en particulier, j'ai tout ce qu'il faut à la maison, et c'est le cas ici pour cette magnifique alliance entre la douceur des lentilles, le croquant des noisettes, le fondant du céleri, la fraîcheur de la menthe, le tout lié par cette vinaigrette chaude. Un RÉGAL !

Pour 3 personnes : 
40g de noisettes entières (avec la peau)
150g de lentilles du Puy (j'ai fait un mélange avec les lentilles blondes)
1 feuille de laurier
2 brins de thym
1/2 céleri rave (environ 450g non épluché) et coupé en morceaux de 1 cm
2 belles CS de vinaigre de vin rouge
3 CS de menthe hachée (Merci Picard) 
Huile d'olive
Huile de noisette
Sel, poivre

Préchauffer le four à 140°C (Th 4-5). Étaler les noisettes sur une plaque de cuisson et les faire rôtir pendant 15 minutes. Les laisser refroidir et les hacher grossièrement.

Mettre les lentilles dans une casserole avec de l'eau, le laurier et le thym. Ne pas mettre de sel pour cuire les lentilles. Porter à ébullition et laisser frémir pendant 15-20 minutes jusqu'à ce qu'elles soient cuites mais encore un peu fermes. Égoutter à l'aide d'une passoire. 

Pendant ce temps, cuire le céleri dans une grande casserole d'eau bouillante salée pendant 8 à 12 minutes jusqu'à ce qu'il soit tendre. Égoutter à l'aide d'une passoire. 

Mélanger dans un saladier, les lentilles chaudes avec 3 CS d'huile d'olive, 1 CS d'huile de noisette, 2 CS de vinaigre, un peu de poivre et beaucoup de sel. Ajouter le céleri-rave et remuer. Gouter et rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
Incorporer les noisettes et la menthe et mélanger. Arroser avec une CS d'huile de noisette avant de servir.

Ce plat se mange aussi bien chaud que froid. Il est possible de rajouter un peu de vinaigre pour le manger froid.


dimanche 20 novembre 2016

Gratin de butternut et patate douce façon tartiflette

Le temps passe très (trop) vite en ce moment. Beaucoup de projets et un temps réduit pour la cuisine. Mais ce week-end, j'ai pris le temps de me remettre derrière les fourneaux. L'air se rafraîchit, la pluie est de retour, il faut donc se réchauffer. Pour moi, rien de mieux qu'un bon gratin bien chaud. Mais j'avais aussi envie d'une tartiflette. Donc j'ai testé le gratin de courge façon tartiflette. Quand je dis, "façon tartiflette", je devrais plutôt dire "tartiflette complètement revisitée" mais bon l'idée est là, il y a du reblochon sur le dessus !


Pour 4 personnes : 
1 courge butternut de taille moyenne 
500g de patates douces
30 cl de crème fraîche
30cl de lait
40g de gruyère râpé
120 g de lardons
1 oignon rouge 
1 gousse d'ail
1/2 reblochon 
sel, poivre, muscade

Préchauffer le four à 140°C. 
Éplucher les patates douces et la courge, l'oignon et l'ail. Couper la courge en 2 dans la sens de la hauteur, ôter les graines.
Couper les patates douces et la courge, à la mandoline, en tranches de 0,5 cm d'épaisseur. Émincer l'oignon et l'ail finement.

Dans un plat à gratin, répartir l'oignon et l'ail dans le fond. Recouvrir de la moitié des légumes et des lardons. Mélanger la moitié de la crème et la moitié du lait avec le gruyère, du sel et du poivre. Répartir ce mélange dans le plat.
Recommencer en déposant le reste des légumes et des lardons et en recouvrant avec le reste de crème et lait mélangés, assaisonné de noix de muscade, sel et poivre.

Cuire 40 min à 140°C, puis augmenter la température et continuer de cuire 30 min à 180°C.
Sortir le plat du four et répartir  sur le dessus le reblochon en tranches. Remettre au four pour 20 min supplémentaire à 180°C.

Déguster chaud avec une salade bien relevée. 

vendredi 23 septembre 2016

Pickles de courgettes au curry

Après plusieurs réclamations, je partage enfin ma recette de pickles de courgettes ! 
Idéal pour l'apéritif, ça change des cacahuètes et autres biscuits apéritifs. Les pickles de courgettes c'est quoi? Ce sont des courgettes marinées dans du vinaigre et du sucre. C'est hyper facile à faire, même si c'est un peu long (la recette se fait sur 4 jours). On peut en faire de grosses quantités et les conserver en bocaux pour en avoir toute l'année. Bref,  la saison des courgettes est déjà presque finie et ce serait dommage de s'en priver !

Le mois dernier je faisais partie des membres du jury du concours Recette.de sur les givrés. Aujourd'hui avec cette recette je participe au concours Recette.de sur le thème des légumes.


Ingrédients : 

1er jour : 
3 kg de courgettes (épluchées, épépinées, lavées et coupées en morceaux)
1/2 tasse de gros sel
2 tasses de rondelles d'oignons
2ème jour : 
500mL de vinaigre de cidre (ou d'alcool mais ce sera un peu plus piquant)
4 tasses d'eau
4 tasses de sucre
6 cc de curry
sel, poivre

Le 1er jour, éplucher, épépiner et couper les courgettes en morceaux pas trop petits car ils s'attraperont avec un pique mais pas trop gros non plus car ce sont des pickles... Mélanger les courgettes en morceaux avec le sel et les oignons et les mettre dans des boites au réfrigérateur.
Le 2ème jour, rincer les légumes pour ôter le sel et ajouter 500mL de vinaigre, 4 tasses d'eau, 4 tasses de sucre et 6 cc de curry. Ajouter du sel et du poivre, mélanger et remettre au frais jusqu'au lendemain.
Le 3ème jour, Verser le jus dans une casserole et le porter à ébullition. Verser aussitôt le jus sur les légumes. Attendre que ça refroidisse et remettre le tout au réfrigérateur.
Le 4ème jour, mettre le tout (légumes + jus) dans une grande marmite et porter à ébullition, cuire ensuite pendant 10 minutes.

Ébouillanter des bocaux avec un couvercle à vis. Remplir les pots de courgettes et couvrir de jus. Fermer les pots et les retourner. Laisser refroidir et stocker dans un endroit sec et à l'abri de la lumière.

dimanche 18 septembre 2016

Crumble de tomates au thym et au chabis sec

Les courgettes, tomates, poivrons et aubergines seront bientôt complètement remplacés par les courges, les poireaux, les carottes, les navets et les choux, alors je profite de ces derniers légumes d'été pour vous proposer mon crumble à la tomate. Ce crumble se prête volontiers aux variantes selon les humeurs et le contenu du réfrigérateur. Je l'ai déjà réalisé en version tomate, chorizo, parmesan mais cette fois-ci ce sera au thym et chabis sec.
Ce crumble se mange aussi bien en apéritif dinatoire en mini-cocotte qu'en accompagnement d'une viande ou qu'en plat principal, le soir, accompagné d'une salade.
Le mois dernier je faisais partie des membres du jury du concours Recette.de sur les givrés. Aujourd'hui avec cette recette je participe au concours Recette.de sur le thème des légumes.


Pour 2 personnes (en plat principal) : 
1 gros oignon
8 tomates moyennes qui ont du goût
2 CS d'huile d'olive
2 cc de sucre
Thym (j'ai mis les feuilles de 3 branches) 
sel, poivre
80g de beurre 
140g de farine
1 chabis très sec

Éplucher et émincer l'oignon. Le faire revenir à feu moyen dans l'huile afin qu'il commence juste à colorer. Pendant ce temps, laver et couper les tomates en morceaux (idéalement 1cm*1cm). Ajouter les tomates dans la casserole et y ajouter les 2 cc de sucre.
Laisser le tout compoter et presque attacher à la casserole. Saler, poivrer et ajouter le thym.
Préchauffer le four à 210°C. Réaliser la pâte à crumble en mélangeant le beurre, la farine et le chabis en copeaux. Saler et poivrer si besoin.
Étaler le crumble sur une toile de cuisson type silpat et cuire pendant 10 minutes.
Répartir les tomates dans deux récipients et parsemer des miettes de crumble.
Déguster bien chaud.


   

mardi 23 août 2016

Terrine de volaille

Aujourd'hui, quelque chose d'assez rare pour moi, je vous présente une recette de viande ! Et oui, je ne suis pas une grande mangeuse de viande mais cette recette est vraiment excellente. Comme c'est une terrine, on pourrait penser que c'est assez gras et lourd mais pas du tout. Pour la simple et bonne raison qu'il y a des escalopes de volaille (poulet ou dinde) et cela permet vraiment d'alléger la recette sans pour autant l'assécher. Cette recette est issue du livre "Les terrines" de Tupperware. 
Petit détail : afin de rendre cette terrine encore plus fine, vous pouvez remplacer la chair de porc par de la chair de veau.



Pour une terrine de 500mL : 
200 g de chair à saucisse
1 petit œuf
10 mL de cognac
2 branches de persil
1 échalote
Sel, poivre
200g d'escalopes de volaille très fines
4 à 6 fines tranches de poitrine fumée
1 branche de romarin. 



Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger la chair à saucisse avec l’œuf, le cognac, le persil et l'échalote hachée.
Déposer par couches dans la terrine : 1/3 de la préparation de chair à saucisse, la moitié des escalopes de volaille, la moitié de la poitrine fumée et recommencer en terminant par le dernier tiers de chair. Déposer le romarin sur la viande et poser le couvercle.
Enfourner pour 20 min couvert et 20 min découvert.
Laisser refroidir la terrine sans couvercle puis couvrir et placer la terrine au réfrigérateur.
Laisser reposer 24 à 48h.

Cette terrine se mange froide accompagnée de cornichons.